MOOC « Apprendre l’Open Source » – Chapitre 4

MOOC « Apprendre l’Open Source » – Chapitre 4

Diffusé sous licence Creative Commons CC BY-SA 4.0, L’accès à ce MOOC est libre et gratuit. Il se compose de 28 vidéos réparties en cinq grands chapitres :

  1. Introduction
  2. Les grandes vagues de l’histoire du logiciel libre et Open Source
  3. L’assise juridique de l’Open Source
  4. Organisation des projets et de l’écosystème
  5. Impacts de l’Open Source sur l’organisation des entreprises

4. ORGANISATION DES PROJETS DE L’ÉCOSYSTÈME

4.1 – Organisation et gouvernance de projets Open Source

![](https://inno3.fr/sites/default/files/inline-images/04.01.png)

La très grande diversité des projets diffusés sous licences libres fait apparaître une variété de modes de fonctionnement et d’organisation. Il existe cependant des motifs largement répandus et des critères simples permettant de distinguer les projets.

Le premier critère pour appréhender le fonctionnement d’un projet Open Source est son type de gouvernance et on en distingue deux catégories principales :

  • les projets avec une gouvernance de type éditeur ;
  • les projets avec une gouvernance communautaire.

Retrouvez la vidéo ici

4.2 – Les forks : entre opportunité et menace

![](https://inno3.fr/sites/default/files/inline-images/04.02.png)

Que la gouvernance soit celle d’un éditeur, ou communautaire, le caractère libre du code permet, en cas de désaccord profond avec la direction prise par le projet et la communauté, de créer une branche divergente : c’est ce que l’on appelle plus communément un fork.

Cette possibilité représente à la fois un risque, car cela divise les ressources, mais c’est aussi une garantie d’indépendance voire une opportunité pour les contributeurs ou utilisateurs finaux qui ne trouvent pas d’autres issues, renforçant ainsi leur confiance dans le projet et leur implication.

Retrouvez la vidéo ici

4.3 – Typologie d’acteurs de l’écosystème

![](https://inno3.fr/sites/default/files/inline-images/04.03.png)

Très hétérogène, l’écosystème de l’Open Source se compose de nombreux acteurs aux rôles variés. Les conséquences d’une telle pluralité sont positives : l’Open Source appartient à tout le monde et cela laisse place à l’initiative.

Retrouvez la vidéo ici

4.4 – Le rôle particulier des NGOs / à but non lucratif

![](https://inno3.fr/sites/default/files/inline-images/04.04.png)

L’écosystème de l’Open Source tire sa richesse de la diversité des acteurs qui la composent, et des modes d’organisation et de collaboration innovants qu’ils ont mis en place. Parmi eux, les acteurs à but non lucratif jouent un rôle fondamental. Il en existe plusieurs types, qui répondent à des besoins différents et dont les leviers d’action varient.

Certains font le choix de créer une structure à but non lucratif pour porter et organiser leur action, comme l’alliance GENIVI dans le secteur des transports qui a pour objet de promouvoir l’adoption d’une plateforme d’infotainment (ou d’info divertissement) pour véhicule.

Retrouvez la vidéo ici

4.5 – Modèles économiques des modèles ouverts

![](https://inno3.fr/sites/default/files/inline-images/04.05.png)

Les projets Open Source peuvent correspondre à des réalités très hétérogènes en termes d’organisation et de modèle économique qui les sous-tendent, les renforcent et qui présentent in fine une grande variété.

Le modèle économique le plus volontiers associé à l’Open Source est la vente de service autour du logiciel.

Retrouvez la vidéo ici

4.6 – Développement durable ?

![](https://inno3.fr/sites/default/files/inline-images/04.06.png)

Une stabilité pas encore atteinte. L’Open Source est désormais omniprésent, incontournable, ancré dans le paysage. Cela donne l’impression trompeuse d’une situation de stabilité, alors que le phénomène est encore jeune, et se renouvelle constamment, car le contexte technologique est très mouvant.

Au cours des dernières années, plusieurs incidents sont venus rappeler que tout n’était pas si stable. L’exemple le plus marquant concerne OpenSSL, une bibliothèque logicielle permettant de sécuriser les échanges sur Internet.

Retrouvez la vidéo ici

——————————————————

À PROPOS

Le MOOC « Apprendre l’Open Source » a été annoncé lors du Paris Open Source Summit 2018. Publié par l’Open Source School, il est le fruit d’un partenariat avec la Société Générale et Inno³ et vise à présenter au plus grand nombre les dimensions économiques, juridiques et organisationnelles du modèle.

Fruit d’un travail mené depuis 2017 et destiné à tous ceux qui désirent comprendre et s’approprier les notions principales de l’Open Source pour en tirer tous les bénéfices dans leurs propres activités, il est lui-même disponible sous licence libre et comprend un maximum de ressources qui permettent de développer les principaux points (voir les ressources).

Le contenu de ce MOOC a été réalisé par toute l’équipe d’Inno³ et vous est présenté par Benjamin Jean, fondateur du cabinet particulièrement impliqué sur le sujet et notamment auteur de l’ouvrage « Option Libre : du bon usage des licences libres » édité par Framabook. Il présente les particularités de l’open source mais aussi les modèles de collaboration et les nouveaux usages tels que l’open data et l’innovation ouverte qui transforment progressivement notre société. Conjuguant présentation de bonnes pratiques et approfondissements de certaines subtilités économiques et juridiques sous-jacentes, il est à destination autant d’un public néophyte que d’acteurs désireux d’approfondir leur connaissance.

Dans l’esprit même de son objet, le MOOC, et toutes les ressources publiées avec lui, sont destinés à être partagés et améliorés par les contributions de toutes et tous. N’hésitez donc pas à venir échanger et contribuer sur le projet, tant sur le fonds que la forme !

Accéder aux autres chapitres de ce MOOC :

Vous souhaitez aller plus loin et découvrir toutes les vidéos du MOOC ? Rendez-vous ici !