Skip to main content
x
logo numérique en communs

Mutualisation des actions publiques en matière de communs numériques -- Exploration Design & Communs lors de NEC 2021

Les 20 et 21 octobre derniers s’est déroulée l’édition annuelle de Numérique en commun[s] (NEC). Une 4ème édition qui s’est tenue dans le Château de la Mercerie, à 30 min environ d’Angoulême.

chateau de la mercerie

Cet événement est consacré à construire les outils partagés de l’inclusion numérique, penser les évolutions des usages numériques, structurer une gouvernance et des systèmes vertueux au service des territoires et de celles et ceux qui y vivent; et organisé par le Programme Société Numérique de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) en collaboration avec la MedNum, coopérative nationale des acteurs de la médiation numérique.

salle de réception du chateau aux couleurs de NEC

Au cours de ces deux jours, les équipes d’inno³ ont animé une série de trois ateliers s’inscrivant dans l’Exploration « Design et communs ». Cette Exploration visait à faire s’interroger sur : « Comment développer autrement les services numériques publics en mettant les collectivités, les structures de médiation et les bénéficiaires finaux au cœur de la conception ? Quelles procédures et quels modes de financement pour favoriser le déploiement de services numériques partagés d’intérêt général ? Comment développer chez les professionnel·le·s des administrations une connaissance des communs, pour leur permettre de les choisir, de les investir ou de les gérer ? - Source Programme officiel de NEC21

Plus spécifiquement, les ateliers pris en charge par Inno³ étaient consacrés à la mutualisation des actions et dispositifs publics s’inscrivant dans des démarches de communs numériques. Cette préoccupation découle du nombre croissant d'initiatives lancées par les acteurs publics et privés, démontrant à la fois un besoin de convergence pour se renforcer mutuellement ainsi qu'un besoin de coordination afin de ne pas se freiner réciproquement.

L’organisation et l’animation de ces ateliers a permis en premier lieu de « faire communauté », c'est-à-dire de matérialiser à la fois les acteurs, mais aussi les actions et les besoins sous-jacents. Plusieurs consensus ont ensuite émergé, parmi lesquels :

  • la nécessité de produire un référentiel des actions publiques en matière de communs numérique ainsi que des principaux communs concernés, première brique essentielle à la collaboration des différents acteurs publics dans le champ des communs numériques.
  • l'intérêt de se retrouver autour de tâches ayant un impact concret sur leurs initiatives en lien avec les communs numériques : par ex. cartographier les projets français et européens qui se revendiquent ou partagent les valeurs des communs, élaborer un clausier facilitant le recours aux communs numériques, identifier des personnes-ressources susceptibles d’accompagner les projets, etc.
  • l'intérêt de poursuivre de telles rencontres, à l'échelle nationale ainsi que régionale, afin de mobiliser le maximum de synergies.