Skip to main content
x
SaveCodeShare Logo

Mobilisons-nous : Save Code Share

L'article 13 du projet de directive portant révision du droit d'auteur met en danger le logiciel libre, en imposant aux plateformes hébergeant des contenus - ce qui comprend les forges - de réaliser un filtrage automatique des contenus - et donc des codes sources - mis à disposition sur internet. Dans ce cadre, la Free Software Foundation a lancé une campagne de sensibilisation qui s'est traduite par la diffusion d'une Lettre ouverte - ci-après reproduite - et un appel à signature afin que cet article soit amendé. De nombreux acteurs du libre se sont mobilisés : The Document Foundation, l'April, OpenSuse, Software Heritage etc.

Face à ces enjeux, nous avons, nous aussi, choisi de signer cette lettre :

Lettre ouverte - Préserver l’écosystème des logiciels libres dans la réforme du droit d'auteur de l'Union européenne.

"Votre terminal mobile, votre voiture, votre routeur Wi-Fi chez vous, votre télévision, les avions avec lesquels vous voyagez, tous contiennent du logiciel libre. Cette large réutilisation est possible parce que les logiciels libres peuvent être librement partagés, étudiés et adaptés à tous les besoins.

L'UE s'apprête à voter le paquet de « réforme du droit d'auteur » qui sape profondément les fondements sur lesquels sont bâtis les logiciels libres. L'article 13 de la proposition de la directive sur le droit d'auteur vise tous les services en ligne qui permettent à leurs utilisateurs et utilisatrices de téléverser et partager avec leurs pairs des contenus, notamment les plateformes de stockage de code.

Si cette réforme du droit d'auteur devait être votée, chaque utilisateur ou utilisatrice d'une plateforme de partage de code, qu'il s'agisse d’une personne physique, d’une entreprise ou d’une administration publique, serait traité comme un potentiel contrevenant au droit d'auteur : tous ses contenus, y compris des dépôts entiers de code, seraient contrôlés et empêchés d'être partagés en ligne, à n'importe quel moment. Cela restreindrait la liberté des développeurs et développeuses d'utiliser des composants et des outils logiciels spécifiques, ce qui, en retour, conduirait à moins de compétition et d'innovation. Finalement, cela pourrait conduire à des logiciels moins fiables et à une infrastructure logicielle moins résiliente pour tout le monde.

Nous, individus, développeurs et développeuses, organisations et entreprises qui développons ou nous appuyons sur l'écosystème des logiciels libres, appelons les décideurs européens à préserver les écosystèmes logiciels ouverts et collaboratifs. Nous appelons les législateurs européens à revoir en profondeur ou à supprimer l'article 13 de la réforme du droit d'auteur de l'UE pour mettre fin aux risques qu'il fait peser sur les logiciels libres.

Sauvons l'avenir numérique de l'Europe, faisons en sorte que l'article 13 de la réforme du droit d'auteur de l'UE soit réécrit ou supprimé.

Sauvons le partage de code ! Please Save Code Share!"

Pour plus d'informations consultez le blog de Julia Reda.

Vous n'avez plus que quelques jours pour la signer - jusqu'au 20 juin prochain. Dans cette dernière ligne droite mobilisons-nous : signez !

 

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.